Vélo à Paris : l’éternel débat

La campagne pour les municipales relance la question

A1A2B1B2C1C2

La candidate aux élections municipales à Paris Agnès Buzyn, aussi ministre de la santé jusqu’en février dernier, a dénoncé, mercredi 4 mars, le danger pour la santé que représentait la pratique du vélo en ville dans un environnement pollué. Au-delà du caractère contestable de l’argument (il a déjà été démontré que l’habitacle confiné des voitures était tout aussi pollué), il remet sur la table de la campagne des municipales à Paris l’éternel débat auto contre vélo.

D’un côté, les partisans d’une mobilité douce, où piétons, vélos et trottinettes ont toute leur place, mettent en avant une ville apaisée, avec ses avantages sur la qualité de l’air, sur la santé, sur la réduction du bruit. De l’autre, les défenseurs de l’automobile soulignent l’impossibilité pour une grande partie de la population de se passer de la voiture, en particulier pour aller au travail, et donc dénoncent la promotion du vélo, solution envisageable pour une partie aisée de la population seulement, vivant proche de leur lieu de travail.

La question est épineuse, et se doit pourtant d’être réglée : la qualité de l’air de la capitale parisienne se dégrade année après année, et la mobilité citadine continue d’être un facteur important de l’attrait des métropoles. Et en termes de mobilité, les candidats aux municipales ne sont pas à court d’idées. Gaspard Gantzer, candidat jusqu’à son désistement en février dernier, propose tout bonnement de supprimer le périphérique parisien, hautement accusé, à juste titre, de source pollution aux particules fines comme de fracture sociale entre banlieue et Paris intra-muros. Benjamin Griveaux, lui aussi candidat s’étant désisté en février, propose de déplacer les gares parisiennes du centre-ville vers la proche banlieue. Les candidats de la France Insoumise voudraient offrir un vélo à tous les jeunes de 16 ans. Et enfin, plusieurs candidats de partis différents soutiennent le projet entamé en décembre dernier du Vélopolitain, un réseau de pistes cyclables bidirectionnelles qui suit les lignes de métro parisiennes.


A lire sur le même sujet

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/06/malgre-la-pollution-de-l-air-faire-du-velo-a-paris-est-bon-pour-la-sante_6032114_4355770.html

https://www.bfmtv.com/sante/pollution-faire-du-velo-en-ville-est-il-dangereux-pour-la-sante-1770787.html

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/paris-c-est-parti-pour-la-premiere-ligne-du-reseau-velopolitain-12-12-2019-8215875.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s