Gendnotes, le nouveau fichier de la gendarmerie, fait polémique

Des questions autour du fichage de données ethniques, politiques ou religieuses

A1A2B1B2C1C2

Depuis février, la gendarmerie a à sa disposition Gendnotes, une application qui permet aux agents de prendre des notes sur leurs smartphones et tablettes, d’enregistrer et de transmettre ces notes. Un outil qui semble a priori normal pour la profession, mais qui ne va pas sans poser des questions relatives à la liberté individuelle. En effet, il est possible, si le gendarme le juge nécessaire, de prendre en note des données relatives à l’origine ethnique de la personne, ses opinions politiques ou encore ses croyances religieuses.

Les associations qui militent pour la protection de la vie privée s’inquiètent de cette dérive, qui pousse les gouvernements à se lancer dans des collectes irraisonnées de données détaillées sur les individus. Une collecte d’autant plus inquiétante que, année après année, les données enregistrées sont plus nombreuses et plus intrusives, avancée dont la population ne semble pas avoir conscience.

Il faut remonter aux années 2000 et à l’introduction massive des caméras, et aux débats houleux de l’époque, pour comprendre qu’en l’espace de 15 ans, ce qui semblait être une intrusion dans la vie privée des citoyens est devenu quelque chose de banal contre quoi plus aucune voix ne s’élève, même si la vidéosurveillance n’est pas moins intrusive aujourd’hui ni n’a pu démontrer clairement son efficacité. Si aujourd’hui l’application Gendnotes fait débat, sera-t-il banal dans 15 ans de ficher religion et ethnicité de la population ? C’est la vraie question posée par la mise en place de Gendnotes : quelle sera la limite, le jour où il faudra arrêter la fuite en avant de la collecte de données privées ? Car arrivera le moment où il sera parfaitement clair que cette collecte ne sert pas à améliorer la sécurité mais à un contrôle exacerbé de la population.


A lire sur le même sujet

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/02/28/faut-il-s-inquieter-du-decret-autorisant-un-traitement-automatise-de-donnees-a-caractere-personnel_6031164_4355770.html

https://leszexpertsfle.com/ressources-fle/parler-des-controles-de-police-a2/

http://www.topfle.com/actualiteacute/societe-des-cameras-parlantes-pour-combattre-les-incivilites

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s