Un drone pour promener mon chien

Leur prix baisse, leurs capacités techniques et leur puissance augmentent : les drones deviennent de plus en plus performants, et leurs domaines d’application se multiplient.

A1A2B1B2C1C2

Il y a quelques années encore, les drones semblaient être de simples jouets futuristes pour fans de high-tech, et personne n’en voyait vraiment d’utilisation autre que militaire. Aujourd’hui, progrès technique oblige, les drones sont employés dans de nombreux domaines, avec des applications principalement industrielles et militaires, mais aussi quelques applications privées ou domestiques anecdotiques. L’industrie des drones représente un marché en pleine expansion, avec d’excellentes perspectives tant pour les professionnels que pour le grand public.

Les missions des drones dans les entreprises ou pour les services publics sont variées. Elles vont de missions de mesures (les caméras installées sur les drones peuvent faire des relevés topographiques extrêmement précis), de contrôle (l’industrie du bâtiment s’en sert pour vérifier les chantiers) ou des missions plus spécifiques (la ville belge d’Ostende en a utilisé en 2018 pour trouver les nids de mouettes…). L’armée est aussi toujours grande utilisatrice de drones.

En ce qui concerne monsieur tout le monde, le drone a eu d’abord un intérêt de pur loisir : l’appareil a surtout été utilisé comme sorte d’« hélicoptère télécommandé » avant de devenir un support de caméra, pour permettre au grand public de réaliser des vidéos vues du ciel. Aujourd’hui, de plus en plus d’applications employant les drones font leur apparition, de la plus sérieuse à la plus farfelue : surveiller les enfants partis seuls pour une promenade dans les champs, ou promener le chien en attachant le drone à la laisse. Utilisation qui pourrait s’avérer pratique en période de confinement dû au coronavirus.

Mais si ces utilisations diverses peuvent être utiles, elles posent de nombreuses questions de sécurité, voire des questions éthiques. Est-il raisonnable de laisser à chacun la possibilité de surveiller du ciel les allées et venues des voisins sans leur consentement ? L’administration pénitentiaire est aussi en alerte : de plus en plus de drones voyagent au-dessus des prisons pour y livrer drogues, téléphones et mêmes armes.

Nombre de gouvernements ont déjà commencé à légiférer pour limiter ces conséquences négatives, mais les mesures prises devront être plus strictes pour éviter que ce marché en plein boom soit responsable de trop de dégâts matériels ou sociaux.


A lire sur le même sujet

https://www.huffingtonpost.fr/entry/pendant-le-confinement-les-drones-peuvent-meme-promener-votre-chien_fr_5e7388dfc5b63c3b648bdf07

https://www.lesoir.be/148001/article/2018-03-27/ostende-chasse-les-mouettes-avec-des-drones

https://www.lemonde.fr/la-foire-du-drone/article/2018/05/16/les-drones-se-bousculent-au-dessus-des-prisons_5299698_5037916.html

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34630

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s