Disparition d’Albert Uderzo

L’artiste français, connu pour être le dessinateur de la bande dessinée Astérix, est mort mardi 24 mars à l’âge de 92 ans

A1A2B1B2C1C2

En 1959 paraissaient les premières planches de la célèbre bande dessinée dans le magazine Pilote. 61 ans plus tard, Astérix est présent dans 38 albums de BD, 10 dessins animés et 4 films. Un parc d’attractions a même été construit sur le thème et l’univers du héros en 1989 et attire plus de 2 millions de visiteurs par an.

Astérix et Obélix, les héros principaux de la bande dessinée, sont deux gaulois, habitant un village tranquille d’Armorique luttant contre l’envahisseur romain grâce à une potion magique leur donnant une force surhumaine. Un cadre qui permet à Uderzo, et Goscinny (auteur des textes jusqu’au 24e album) de caricaturer des personnages bien actuels ou de parodier divers peuples, particulièrement les européens. Les deux personnages représentent en effet les stéréotypes couramment associés aux Français, et les lieux qu’ils traversent sont pleins de clichés associés aux villes d’aujourd’hui : Paris est rempli de touristes et d’aigrefins cherchant à les piéger, et les habitants de Marseille n’hésitent pas à exagérer tout ce qu’ils disent.

Le monde de la bande dessinée rend aujourd’hui un hommage unanime au dessinateur, pour son travail dans Astérix, mais aussi pour son talent en général.


A lire sur le même sujet

http://www.cinemafrancais-fle.com/Themes/phenomene_asterix.php

https://www.cia-france.com/francais-et-vous/sous_le_platane/89/asterix-la-surprise-de-cesar

https://www.francaisavecpierre.com/asterix-le-gaulois-podcast-en-francais-niveau-a1-a2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s