Confinement : l’école à distance

Peut-on apprendre de chez soi efficacement ?

A1A2B1B2C1C2

Depuis le 16 mars 2020, toutes les écoles et universités sont fermées en France. Mis à part les enfants de soignants, que certaines écoles accueillent encore pour permettre au personnel d’être disponible pour lutter contre l’épidémie, les jeunes Français comme beaucoup d’autres dans le monde sont confinés chez eux. Une période qui n’est pas censée être des vacances pour autant. Les enseignants et les parents tentent toujours de les faire travailler et progresser dans le plus de matières possibles, d’autant plus pour ceux dont les examens du bac se rapprochent. Mais l’instruction à la maison n’est pas chose aisée.

Pour commencer, le cadre lui-même est inhabituel pour les jeunes : si faire les devoirs à la maison est quelque chose de normal, apprendre une nouvelle leçon ou avoir à rester plusieurs heures concentré dans la cuisine sur un texte de français est une habitude nouvelle à prendre. Et les tentations pour ne pas étudier sont grandes : ordinateur ou jeux vidéos, frères et sœurs ou même parents qui détournent l’attention. Il est donc conseillé aux parents de mettre en place des règles qui, sans être aussi strictes que le règlement intérieur d’un établissement scolaire, permettent de cadrer les jeunes, en particulier en ce qui concerne les horaires d’apprentissage.

Deuxième obstacle : quelles sont les ressources, documents ou exercices, dont les élèves vont disposer ? Certains enseignants leur transmettent des activités via internet, d’autres ont des livres ou manuels à partir desquels ils peuvent étudier, mais si ce n’est pas le cas, les parents doivent alors se mettre à la place du prof. Cela peut être complexe d’un point de vue contenu (quel parent se rappelle encore de ses cours de maths ou d’histoire de collège suffisamment bien pour être capable de répondre aux questions des élèves sur le sujet ?), cela peut aussi être difficile question méthode (si certains parents sont encore au point sur le programme de biologie de 4ème, sont-ils capables d’en introduire les détails, de les expliquer, en un mot peuvent-ils être pédagogues ?). Mais la difficulté principale viendra peut-être de la relation parents-enfants elle-même : les jeunes sont-ils prêts à accepter que leurs parents prennent le rôle de leur enseignant et en quelque sorte doublent leur figure d’autorité en étant non seulement parents mais en même temps profs ?

Enfin, certaines matières semblent très difficiles, voire impossibles, à enseigner à distance. Comment, en effet, apprendre une langue sans avoir en face de soi quelqu’un avec qui discuter dans cette langue ? Comment savoir monter des expériences de chimie sans avoir un laboratoire à la maison ? Comment progresser en sport sans pouvoir rencontrer d’équipe adverse ?


A lire sur le même sujet

https://www.lemonde.fr/education/video/2020/03/29/ecole-a-la-maison-les-conseils-d-experts-et-d-adeptes-de-l-enseignement-a-domicile_6034809_1473685.html

https://ticsenfle.blogspot.com/2014/08/la-rentree-scolaire-quelques-activites.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s