Inégalités face à la crise

Des situations très variables

A1A2B1B2C1C2

Le confinement en place actuellement en France pour faire face à la crise du coronavirus met les Français dans des situations souvent difficiles. Mais tous ne sont pas logés à la même enseigne et vivent la crise plus ou moins facilement.

Premièrement, la taille du logement et le nombre de personnes à y habiter jouent un rôle considérable. Ceux qui ont la chance d’avoir un jardin peuvent profiter des températures printanières. Certains ont une terrasse ou un balcon suffisamment grand pour faire un barbecue. Mais beaucoup n’ont pas ce luxe et doivent supporter le confinement dans un espace complètement clos. Ceci est d’autant plus difficile si le logement doit être partagé par plusieurs personnes. Si la loi française prévoit un minimum de 9m ² par personne pour toute location en temps normal, rester enfermé 24 heures sur 24 avec les mêmes personnes durant plusieurs semaines met les relations à l’épreuve. C’est une situation particulièrement présente dans les départements ou les villes les moins riches de France, comme la Seine-Saint-Denis.

L’accès aux soins est aussi un facteur d’inégalités important. La répartition des médecins en France est très inégale, avec des déserts médicaux. Ce sont surtout certains départements du centre de la France qui sont concernés : la Mayenne a par exemple 255 médecins pour 100 000 habitants, alors que Paris a 1115 médecins pour 100 000 habitants. Et en temps d’épidémie, les Français appellent d’autant plus souvent leur médecin de peur d’avoir attrapé le coronavirus au moindre symptôme. Les généralistes sont donc particulièrement surchargés. A cela s’ajoute le fait que les déserts médicaux sont souvent des départements ayant une démographie vieillissante, ce qui augmente encore la tension au sein des structures médicales.

Enfin, la situation personnelle de chacun mène à des difficultés différentes face à la crise. Les familles ayant de jeunes enfants doivent rester à la maison pour les garder et ne peuvent plus travailler. Les personnes ayant une profession libérale peuvent se retrouver en difficulté financière. Certaines familles avaient prévu de déménager ces semaines-ci, et se retrouvent dans l’impossibilité de chercher un nouveau logement.

En attendant l’annonce probable d’un prolongement du confinement lundi soir lors du discours du président Emmanuel Macron, les Français devront continuer à faire preuve de solidarité.


A lire sur le même sujet

http://www.leparisien.fr/societe/grand-debat-et-si-on-forcait-les-medecins-a-s-installer-dans-les-deserts-medicaux-26-02-2019-8020416.php

9 films pour la classe de FLE : les inégalités en B1/B2 (21/100)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s