Quand l’épidémie inspire les artistes

Le thème de l’épidémie est particulièrement présent en peinture, en musique ou dans le cinéma

A1A2B1B2C1C2

Louis Duveau, La Peste d’Elliant, 1849

Les artistes ont souvent utilisé le thème de l’épidémie et de la pandémie pour leurs œuvres, en peinture, en musique ou dans le cinéma. Le thème est en effet intéressant pour décrire des choses variées, comme les émotions, la science ou la religion.

La peste noire, au milieu du 14e siècle, a par exemple inspiré beaucoup de peintres. Louis Duveau peint en 1849 La Peste d’Elliant. Il utilise l’épidémie pour montrer la vision de la mort par la population de l’époque, avec la charrette pour transporter les cadavres et la personnification de la mort dans la mythologie locale.

La musique classique utilise aussi le sujet. Dans La Traviata de Verdi, comme dans La Bohème de Puccini, les deux héroïnes meurent de tuberculose. Cela permet aux deux compositeurs de mettre en musique le thème fort de la mort inévitable et du destin tragique.

Le cinéma est aussi concerné. Les sorties de films catastrophe ont souvent utilisé le scénario de la pandémie, comme Contagion de Steven Soderbergh en 2011. Mais le genre n’est pas nouveau. En 1964 sortait Je suis une légende, de Sidney Salkow, adapté du roman de Matheson, où un seul humain survit à une grave épidémie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s