La République en Marche perd sa majorité à l’Assemblée Nationale

Le parti politique d’Emmanuel Macron n’a plus que 288 députés.

A1A2B1B2C1C2

R. Ying & T. Morlier, ©CC BY-SA 3.0

Le parti politique La République en Marche (LRM), créé par Emmanuel Macron en 2016, regroupe plusieurs personnalités politiques de gauche comme de droite, et se positionne ainsi comme un parti centriste et libéral. Il avait jusque-là tout réussi : élections présidentielles gagnées en mai 2017, victoire aux élections législatives de juin 2017. Le jeune parti est donc à la tête du gouvernement, et avait une majorité absolue à l’Assemblée Nationale avec un total de 308 députés sur 577.

Mais depuis, plusieurs députés ont été en désaccord avec le parti, jugé souvent trop vertical : trop de décisions venant du gouvernement et trop peu de décisions laissées aux députés. Plusieurs d’entre eux avaient donc décidé de quitter le groupe majoritaire de l’Assemblée. Ce mardi 19 mai, ce sont 7 députés supplémentaires qui ont laissé tomber le parti présidentiel, qui n’a donc plus la majorité absolue.

Les conséquences pour LRM sont doubles. D’une part, le parti n’ayant plus la majorité absolue de l’Assemblée, il lui faudra compter sur d’autres groupes parlementaires pour faire voter ses lois. Mais surtout, cette situation pourrait donner des idées à d’autres membres du parti, qui pourraient aussi changer de camp avant le deuxième tour des élections municipales, prévu dans quelques semaines en France : le parti d’Emmanuel Macron s’attend à un fort revers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s