La guerre est déclarée entre Trump et les réseaux sociaux

Le président américain tente d’intimider Twitter.

A1A2B1B2C1C2

L’usage intensif, voire compulsif, que fait le président américain Donald Trump de la plateforme Twitter n’a dû échapper à personne : nombre de ses tweets sont aujourd’hui célèbres, à un tel point que durant l’été 2019, une exposition américaine appelée Presidential Twitter Library présentait, encadrés à la manière d’œuvres d’art, les tweets les plus incroyables de Trump.

Mais aujourd’hui, il y a de l’eau dans le gaz entre le président et sa plateforme préférée. En effet, mardi 26 mai, dans sa lutte contre les fake news, Twitter a pour la première fois ajouté aux tweets mensongers de Donald Trump un lien vers des articles démontrant la désinformation du président. Ulcéré, la réponse de Trump ne s’est pas fait attendre : jeudi 28 mai, il a signé un décret avec l’objectif de rendre les réseaux sociaux sur internet directement responsables des contenus publiés, même ceux des utilisateurs des réseaux pourtant indépendants de ceux-ci.


Cette volonté de contrôler ce qui se dit a son sujet tout comme ses critiques récurrentes à l’encontre de la presse sont particulièrement paradoxales de la part de Trump. Il disait lui-même en mars 2017 sur la chaîne conservatrice Fox News « Je pense que je ne serais sans doute pas là sans Tweeter » : c’est bien cette liberté laissée par les réseaux sociaux qui lui ont permis d’asseoir son populisme, en publiant à tour de bras messages diffamatoires et allégations infondées sur ses adversaires politiques.

Quoi qu’il en soit, il est primordial, dans une démocratie, que la presse puisse être de qualité. Et pour cela, plusieurs conditions sont à réunir. Tout d’abord, qu’elle soit indépendante de l’État, c’est-à-dire qu’elle soit en mesure de critiquer l’action d’un gouvernement sans pouvoir être inquiétée. Et ensuite, qu’elle soit la plus objective possible, c’est-à-dire qu’elle n’hésite pas à mentionner ce qui lui semble être faux. Deux conditions que Trump a apparemment oubliées.


A lire sur le même sujet

https://www.lepoint.fr/monde/a-washington-une-exposition-celebre-les-tweets-de-donald-trump-15-06-2019-2319125_24.php

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/05/29/etats-unis-donald-trump-veut-priver-les-reseaux-sociaux-de-leur-protection_6041102_3210.html

https://www.lepoint.fr/monde/sans-twitter-donald-trump-reconnait-qu-il-ne-serait-peut-etre-pas-la-16-03-2017-2112170_24.php#

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s