Les Français sont-ils encore solidaires ?

La crise du coronavirus peut-elle encourager les dons ?

A1A2B1B2C1C2

Dans les situations difficiles, la générosité est importante. Souvent, après une crise, il y a beaucoup de dons de la population. Le tsunami en Indonésie en 2004 a fait 230 000 morts, et les Français ont donné 300 millions d’euros pour les ONG. Le séisme en Haïti en 2010 a aussi fait 230 000 morts, la population a donné quinze millions d’euros aux ONG en 5 jours. Est-ce que c’est la même chose avec la crise du coronavirus ?

Ce n’est pas sûr. Les catastrophes dans les autres pays boostent la solidarité, mais avec le coronavirus, les Français ont peur d’une crise économique importante : ils ont peur de donner de l’argent. D’après un sondage, cette année, les Français ne souhaitent pas donner plus qu’en 2019.

Par contre, les objectifs des dons changent cette année : 39 % des dons des Français sont pour la santé et la recherche médicale, et 27 % pour l’aide aux personnes pauvres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s