Une statue peut-elle être raciste ?

Des manifestants retirent des statues de figures historiques racistes.

A1A2B1B2C1C2

Photo W Avery ©CC BY-SA 3.0

Plusieurs personnages historiques sont tombés ces derniers jours. Le 8 juin, c’est une statue d’Edward Colston (photo), un ancien marchand d’esclaves, qui a été retirée de la place où elle était, à Bristol au Royaume-Uni, puis jetée dans la rivière proche. Le 9 juin, c’est la statue de l’ancien roi de la Belgique coloniale Léopold II qui a été retirée à Anvers.

Ces actions font partie des réactions internationales à la mort de Georges Floyd, un afro-américain mort le 25 mai dernier pendant une arrestation violente par la police de Minneapolis.

Il est évidemment nécessaire de ne pas glorifier le passé colonialiste ou esclavagiste des pays occidentaux. Il faut aujourd’hui mener une réflexion sur la place de ces statues, ou même sur le nom de certaines rues. Pourtant, ces actions de déboulonnages ne font pas l’unanimité : le ministre britannique Kit Malthouse les a qualifiées de crime. Comment respecter des œuvres représentant des personnages historiques, même controversés, et en même temps transmettre aux générations futures une image de notre passé sachant reconnaître des erreurs ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s