Oublier Klara, d’Isabelle Autissier

Critique de livre

A1A2B1B2C1C2

Isabelle Autissier – Photo Truong-Ngoc, ©CC BY-SA 3.0

La navigatrice Isabelle Autissier, après avoir fait plusieurs fois le tour du monde en solitaire dans les années 90, s’est tournée aujourd’hui vers l’écriture. Et c’est sans surprise que ses romans laissent paraître la force des éléments sur l’être humain. Oublier Klara est de ces livres.

Iouri a grandi en Russie, une enfance dure qu’il a vite voulu effacer de sa mémoire en émigrant aux États-Unis. Mais vingt-trois ans plus tard, son père, se sachant condamné, le rappelle et lui confie une mission : éclaircir les conditions de la disparition de sa grand-mère Klara, arrêtée par la police stalinienne des années auparavant. Iouri repart donc pour Mourmansk, au nord du cercle polaire arctique, pour se plonger dans son passé.

Isabelle Autissier réussit à décrire dans son récit aussi bien la force de la nature, sauvage et rude au nord de la Russie, à laquelle l’homme a bien du mal à s’adapter, que la tension violente qui peut naître entre un père et son fils. La difficulté à dompter la nature cruelle n’a d’égal que la difficulté à se parler, à se comprendre dans cette famille dont le bonheur a été sacrifié par le système soviétique.

Ce livre, fascinant, emporte le lecteur par son écriture poétique et forte. Un roman à ne pas rater.

Oublier Klara, par Isabelle Autissier, publié chez Stock en 2019, est ressorti ce 10 juin dans la collection Le livre de poche par l’éditeur Hachette.


Fiche élève A1/A2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s