Airbus compte supprimer 15 000 postes

L’avionneur européen dans la crise

A1A2B1B2C1C2

Depuis mars, le secteur aérien est en difficulté. En France, dans le principal aéroport du pays, Paris Charles-de-Gaulle, il y a seulement 40 % des vols. Et le deuxième aéroport de France, Paris-Orly, est resté fermé pendant trois mois, du 30 mars au 26 juin. Les pistes sont des parkings pour les avions que les compagnies aériennes n’utilisent pas.

En conséquence, les compagnies aériennes achètent moins d’avions. Certaines compagnies continuent leurs achats, comme EasyJet et Lufthansa, mais d’autres annulent leurs commandes, comme Kuwait Airways ou SaudiGulf. Et d’autres clients d’Airbus ont des difficultés financières, comme les compagnies sud-américaines LATAM et Avianca.

Résultat, Airbus prépare un avenir difficile et annonce une suppression de 15 000 postes en Europe : 5 000 en France, 5 100 en Allemagne, 1 700 au Royaume-Uni et 900 en Espagne.

C’est un désastre économique et social. Mais faut-il aider l’industrie aéronautique ? Elle est très polluante : c’est une meilleure idée d’aider des technologies de mobilité verte, pour créer de l’emploi et en même temps limiter les émissions de CO2.


A lire sur le même sujet

Actu.fr : Commandes annulées, livraisons reportées : voici où en est Airbus, touché de plein fouet par la crise

Le Figaro : Airbus va supprimer «approximativement 15.000 postes» dans le monde, dont 5000 en France


Fiche élève B1-B2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s