Livraison de repas à domicile : à la recherche de solutions contre les déchets plastiques

Une consigne sur les emballages des repas livrés ?

A1A2B1B2C1C2

Les Français des villes connaissent Uber Eats ou Deliveroo : ces entreprises de livraison de repas ont en France, et dans beaucoup de pays, un grand succès.

Mais ce service a un inconvénient : la production de déchets plastiques en France augmente beaucoup. La France essaye de recycler plus, mais la production de déchets plastiques augmente plus que les capacités de recyclage.

La ministre pour la Transition écologique a rencontré ce mercredi les managers de ces sociétés de livraison, pour trouver des solutions. Une solution proposée est une consigne sur les boîtes plastiques : les livreurs peuvent emporter les plats en plastique de la livraison précédente, sinon le client doit payer quelques euros de consigne. Les boîtes plastiques peuvent être lavées, réutilisées ou recyclées.

C’est nécessaire, en plus des autres solutions pour limiter le plastique jetable en France, comme l’interdiction des couverts et des pailles en plastique à partir du premier janvier 2021. Mais la France n’est pas première dans ce domaine, d’autres pays ont aussi interdit les pailles et les couverts en plastique, comme le Rwanda en 2019, quinze ans après l’interdiction des sacs et emballages plastiques.


A lire sur le même sujet

Le Figaro : Bientôt des emballages consignés pour les plats livrés à domicile?

L’Obs : Comment le Rwanda est devenu le premier pays d’Afrique à se débarrasser du plastique


Fiche élève B2/C1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s