Nokia licencie dans la « Silicon Valley » française

Manifestations pour sauver 400 postes menacés à Lannion

A1A2B1B2C1C2

La crise économique actuelle concerne aussi la branche des télécom : l’entreprise finlandaise Nokia a annoncé le 22 juin dernier un important plan de licenciements, avec la suppression prévue de 1233 emplois, dont 402 sur le site de Lannion, dans l’ouest de la France.

Nokia était dans la région depuis 2015, où elle avait racheté l’entreprise de télécom française Alcatel, en difficulté à l’époque. Les emplois avaient été sauvés, et le site de Lannion était devenu un centre de recherche sur la cyber-sécurité, attirant de nombreux ingénieurs, et faisant de la ville un pôle technologique attractif pour la France, mais aussi pour l’Europe.

Les licenciements prévus à Lannion sont incompréhensibles pour les employés de Nokia : l’investissement en France est important pour la stratégie de l’entreprise, car la recherche et le développement à Lannion sont l’avenir des produits et services proposés par Nokia. Les résultats du premier trimestre 2020 avait en plus été positifs, et l’arrivée de la 5G offre des opportunités importantes.

Plusieurs manifestations ont été organisées à Lannion pour s’opposer à la mesure, dont une samedi 4 juillet ayant rassemblé plus de 4000 personnes.


A lire sur le même sujet

France Bleu : A Lannion, les salariés de Nokia manifestent contre le plan social

Le Monde : Comment Nokia a court-circuité la Silicon Valley bretonne


Fiche élève C1-C2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s