Plan de relance de l’Union Européenne : un accord difficile à trouver

Plusieurs membres souhaitent limiter l’aide à certains pays comme la Pologne ou l’Italie. Explications.

A1A2B1B2C1C2

L’Union Européenne (UE) a non seulement relevé son budget pour la période 2021-2027, mais elle propose également un plan de 750 milliards d’euros, appelé « Next Generation EU », pour aider les membres à sortir de la crise actuelle, conséquence de l’épidémie de Covid-19. Mais comme souvent, cette décision financière ne fait pas l’unanimité parmi les membres, certains se sentant lésés comparés à d’autres.

Les dissensions est-ouest sont le premier axe de discorde. Les pays d’Europe de l’Ouest reprochent en effet, à juste titre, un manque de respect des droits de l’homme de la part de plusieurs gouvernements est-européens. La Pologne, par exemple, est critiquée pour les prises de positions de son président Duda, fraîchement réélu, et du parti au pouvoir PiS (« Droit et justice »), contre les droits des minorités ou contre le droit à l’avortement. En Hongrie, ce sont les dérives anti-démocratiques du Premier ministre Viktor Orban qui sont sous le feu des critiques. David Sassoli, président du parlement européen, a demandé que l’attribution des aides européennes soit conditionnées à un meilleur respect de l’État de droit dans ces deux pays.

Mais sur l’axe nord-sud, l’entente n’est pas au beau fixe non plus. Plusieurs membres de l’UE (les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et l’Autriche) reprochent aux pays du sud d’être dépensiers, et de profiter des aides européennes bien plus que d’y contribuer. Pourtant, des pays comme l’Espagne ou l’Italie ont une économie dont le tourisme représente une part bien plus importante que les pays du nord de l’Europe, il semble logique qu’ils soient ceux qui aient le plus besoin d’une aide financière après une crise qui a empêché les touristes de voyager.

Les chefs d’État des 27 pays membres de l’UE se rencontrent ces 17 et 18 juillet pour en parler au Conseil Européen à Bruxelles.


A lire sur le même sujet

Public Sénat (15/07/2020) : David Sassoli : « Nous demandons que le plan de relance impose des conditions en matière de respect de l’État de droit »

La Croix (19/06/2020) : Plan de relance européen, mode d’emploi

Le Monde (15/07/2020) : L’UE, le plan de relance et la Pologne : « Peut-on être totalement européen et à moitié démocrate ? »

Le Monde (15/07/2020) : Pour que le plan de relance européen voie le jour, « les Pays-Bas ont une responsabilité immense »


Fiche élève C1-C2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s