Restitution d’objets d’art africain

Originaires en autres du Sénégal, du Bénin ou du Nigéria, divers objets font l’objet de controverses.

A1A2B1B2C1C2

Statue du Mali – Xe siècle – musée du Quai Branly

La France a été au XIXe et XXe siècles particulièrement présente en Afrique, du temps de la colonisation comme après l’indépendance des pays colonisés. C’est la raison pour laquelle les collections françaises d’art regorgent aujourd’hui de pièces issues d’Afrique. Le musée du Quai Branly, inauguré à Paris en 2006 par le président Jacques Chirac, regroupe une grande partie de ces collections. Mais depuis quelques années, la légitimité de la possession de ces œuvres d’art par l’État français est remis en question.

Le sujet est en particulier d’actualité après que le président Emmanuel Macron ait relancé l’idée de restitution d’œuvres acquises illégalement lors d’un discours en novembre 2017 à Ouagadougou au Burkina Faso. Le Premier ministre Edouard Philippe avait ensuite rendu symboliquement une épée du XIXe siècle au président sénégalais Macky Sall en novembre 2019. Mais en juin 2020, des statuettes igbo, en bois, du Nigéria, ont été vendues aux enchères à Paris, malgré les reproches faits : les statuettes auraient été volées pendant la guerre du Biafra à la fin des années 60. Il n’en aura pas fallu plus pour pousser le gouvernement français à mettre sur les rails une loi autorisant la restitution des œuvres. Celles du Sénégal et du Bénin sont concernées par cette loi, qui n’a pas encore été acceptée par l’Assemblée nationale française.

Le sujet est controversé et fait l’objet de nombreux débats. Si certaines œuvres proviennent clairement de pillages et se doivent d’être restituées à leurs propriétaires, l’origine de beaucoup d’entre elles n’est pas connue, et rien de dit qu’elles aient été acquises illégalement.


A lire sur le même sujet

Le Monde (30/06/2020) : A Paris, vente controversée de statuettes nigérianes

Le Monde (15/07/2020) : Un projet de loi sur la restitution définitive d’œuvres d’art à l’Afrique examiné en conseil des ministres

Le Quotidien (Sénégal – 17/07/2020) : Restitution d’objets d’art africains : Le sabre de El Hadji Omar rendu au Sénégal

Jeune Afrique (17/07/2020) : La France acte la restitution d’objets d’art au Sénégal et au Bénin


Fiche élève B2-C1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s