Ségur de la santé : une révolution dans les hôpitaux français ?

Le ministre de la Santé Olivier Véran annonce de nombreux changements à venir pour le système de santé français.

A1A2B1B2C1C2

Les hôpitaux français ont bonne réputation, en particulier pour la chirurgie ou pour les techniques médicales de pointe. Il est courant que des dignitaires étrangers choisissent de venir se faire soigner en France, souvent de riches patients du Maghreb ou du Moyen-Orient venant chercher en France des compétences dont leur pays ne dispose pas, comme Bouteflika ou Arafat il y a quelques années.

Mais cette réputation cache une autre réalité, celle du quotidien des hôpitaux français, celle des patients « normaux » qui ne choisissent pas l’hôpital qui les soignera pour le nom de son médecin-chef mais pour sa proximité. Et ce quotidien est en grande difficulté : manque de personnel, manque de moyens financiers, structure et normes complexes… La politique de santé de ces dernières années n’a pas suffisamment pris ces besoins en compte, et les présidents et ministres n’ont pas réussi à prendre en mesure la gravité de la situation… jusqu’à ce que la pandémie de Covid-19 vienne mettre au grand jour les manques et difficultés. C’est dans ce contexte que le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé le 21 juillet 2020 quelles mesures vont être prises pour « sauver l’hôpital français », mesures décidées lors du Ségur de la santé, une négociation collective entre les hôpitaux, les syndicats et le gouvernement.

Ces décisions concernent d’abord les salaires de personnels hospitaliers. La structure actuelle des hôpitaux sera aussi modifiée : un plus grand pouvoir décisionnel sera laissé au personnel soignant. Cette démarche de décentralisation, couplée à une simplification des normes en vigueur, doit pouvoir libérer le personnel de tâches grandes consommatrices de temps liées à l’organisation même des hôpitaux, afin de leur permettre de se concentrer le plus sur leurs compétences médicales. Cela devrait aussi permettre une meilleure communication directement entre professionnels de santé. Enfin, les mesures prises suite au Ségur de la santé sont aussi financières : 19 milliards d’euros vont être alloués par le gouvernement à la modernisation des hôpitaux. Un point important manque cependant et est reproché au ministre : aucune vraie solution au manque de personnel n’a été apportée.


A lire sur le même sujet

Le Figaro (21/07/2020) : Ségur de la santé : ce qu’il faut retenir du plan annoncé par le gouvernement

Le Monde (22/07/2020) : Le Ségur de la santé, un tournant dans la politique hospitalière

Ministère des Solidarités de et la Santé (07/2020) : Ségur de la santé, les conclusions (PDF)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s