Mort d’un soldat français au Mali

Depuis 2013, 43 soldats français sont morts au combat lors des opérations au Mali.

A1A2B1B2C1C2

Photo Armée Française

L’armée française a annoncé la mort d’un soldat français au Mali, le 23 juillet 2020, pendant une opération contre des groupes armés terroristes. Tojohasina Razafintsalama, 25 ans, né à Madagascar et dans l’armée française depuis 2018, est mort entre les villes de Gossi et de Gao, quand une voiture a explosé à son passage. Il est le 43e soldat à mourir depuis 2013 au Sahel.

L’armée française emploie dans l’opéation Barkhane plus de 5000 soldats et des véhicules blindés et avions, principalement au Mali, pour combattre les groupes armés djihadistes au Sahel comme l’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) ou l’État Islamique. Ces groupes terroristes sont aujourd’hui affaiblis, mais ils restent présents et dangereux, comme l’attaque du 23 juillet l’a montré.

Le président français Emmanuel Macron a salué la mémoire du jeune soldat et « l’engagement, le courage et la détermination » des militaires français au Sahel.


A lire sur le même sujet

France Info (23/07/2020) : Un soldat français a été tué au Mali dans des combats contre des groupes armés

Elysée.fr (23/07/2020) : Mort au Mali du hussard parachutiste de 1ère classe Tojohasina RAZAFINTSALAMA dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.


Fiche élève B1-B2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s