La 2CV n’est plus produite depuis 30 ans jour pour jour

Retour sur l’histoire d’une voiture-symbole.

A1A2B1B2C1C2

Le 27 juillet 1990, la toute dernière 2CV (pour deux chevaux) sort de l’usine de Mangualde, au Portugal. C’est la fin d’une ère qui aura marqué toute une époque : celle de la démocratisation de l’automobile et de la découverte des départs en vacances par la population française.

La 2CV, appelée à l’origine TPV, « toute petite voiture », a été imaginée en 1939 par Pierre Boulanger, le patron de Citroën. Son objectif est de réduire au plus possible les coûts de fabrication, afin d’offrir à un plus grand nombre de Français la possibilité de s’acheter une voiture, ce qui était encore largement considéré comme un luxe à cette époque. Mais il faudra attendre neuf ans et la fin de la Seconde Guerre mondiale pour enfin la voir produite en grand nombre : elle s’appelle alors la 2CV. Dès 1949, les listes d’attentes s’allongent pour pouvoir avoir sa 2CV : le succès est total.

Cette période correspond à l’apparition des congés payés en France : créés en 1936 par le Front Populaire nouvellement élu, les Français ont 3 semaines de congés payés à partir de 1956, 4 semaines à partir de 1968, et enfin 5 semaines dès 1982. Résultat, les Français prennent goût aux vacances, et l’amélioration du réseau routier et autoroutier incite à l’achat d’une voiture : au total, plus de 5 millions de 2CV seront produites mondialement, entre 1948 et 1990.

Sa présence sur les routes françaises a fait de la 2CV un symbole de toute une époque, elle est d’ailleurs particulièrement présente dans le cinéma, où elle apparaît dans de nombreux films français. Sa plus célèbre scène est probablement celle du film Le Corniaud, dans laquelle Louis de Funès, au volant d’une Rolls-Royce, détruit une 2CV conduite par Bourvil en la réduisant en pièces. Même le cinéma d’outre atlantique s’en sert comme image typiquement française : la 2CV est la voiture la plus présente du film de Disney Ratatouille.

30 après la fin de sa production, la 2CV devient petit à petit une voiture de collection : il en reste moins de 90 000 en circulation en France.


A lire sur le même sujet

France Bleu (27/07/2020) : Trente ans après l’arrêt de sa production, la « Deuche » a toujours la cote

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s