La Sorbonne dans la tourmente : elle annule une thèse pour plagiat

L’avocat Arash Derambarsh aurait trop utilisé le « copier-coller » dans sa thèse de 2015.

A1A2B1B2C1C2

La Sorbonne. Photo ©Peter Haas CC BY-SA 3.0

Pour les grandes universités, la qualité des mémoires ou des thèses est importante pour montrer la qualité des cours. Aujourd’hui, la Sorbonne est critiquée : une thèse ne respecte pas ces critères de qualité, elle est un plagiat.

Arash Derambarsh, aujourd’hui avocat et homme politique, présente en 2015 à la Sorbonne une thèse en droit. Mais en février 2020, un tweet critique son travail : il utilise d’autres textes universitaires mais ne cite pas les auteurs. Le 21 juillet, la Sorbonne retire à Arash Derambarsh son titre de docteur et annule la thèse.

Le problème du plagiat dans les universités n’est pas nouveau. Il y a des logiciels anti-plagiats, mais il reste des travaux universitaires copiés. Et les conséquences sont importantes pour l’image de l’université, et pour les étudiants. Par exemple, le ministre allemand de la Défense zu Guttenberg a perdu son poste en 2010 parce que sa thèse est plagiée.


A lire sur le même sujet

Le Point (27/07/2020) : Plagiat : l’université Paris-1-Panthéon-Sorbonne annule le diplôme d’un doctorant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s