Les langues minoritaires de France disparaissent

Leur enseignement au collège et au lycée doit être encouragé.

A1A2B1B2C1C2

Panneau bilingue basque-français, ©CC BY 2.5

La langue officielle de la France est le français, mais il y a aussi des langues minoritaires, comme le breton, le basque, l’occitan, le corse ou l’alsacien. Dans les territoires français d’outre-mer, il y a aussi des langues régionales, comme mes dialectes créoles, mélanésiens ou kanaks. Mais peu personnes parlent ces langues.

Les langues minoritaires sont importantes pour la culture du pays, mais le gouvernement ne les protège pas. Le gouvernement français souhaite un pays où tout le monde parle français, donc ils limitent les classes de langues régionales à l’école.

Par exemple, le ministre de l’ Éducation nationale Jean-Michel Blanquer voudrait changer le baccalauréat : pour les candidats en juin 2021, le nombre de point pour les langues régionales est petit. Le ministre préfère les matières les plus importantes. Pourtant, connaître une langue régionale, c’est être ouvert d’esprit, et c’est important pour apprendre et de progresser. C’est pourquoi les langues minoritaires sont importantes pour les collèges et les lycées français.

A lire sur le même sujet

L’Express (08/09/2020) : La France, le français et ses langues minoritaires

Le Figaro (vidéo du 29/11/2019) : Langues régionales : faut-il les enseigner ?

Reporterre (16/09/2019) : La réforme Blanquer à l’assaut des langues régionales


Fiche élève A1-A2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s