Faut-il bannir Huawei et ZTE du réseau 5G ?

Les pays occidentaux limitent fortement l’utilisation des équipements de Huawei et ZTE dans leurs pays, la Chine proteste.

A1A2B1B2C1C2

A l’heure où les pays d’Europe commencent à s’équiper en 5G, la dernière génération technologique en matière d’internet mobile, les gouvernements s’inquiètent de la présence d’équipements de conception chinoise dans le matériel utilisé. Les fabricants Huawei et ZTE sont particulièrement mis en cause. La raison de l’inquiétude concerne l’avenir des quantités gigantesques de données privées qui transiteront par les réseaux de 5G dans les années à venir. Les gouvernements de nombreux pays occidentaux craignent que les matériels chinois soient équipés de mouchards, qui permettraient à la Chine d’avoir accès aux données en question, qui représente une source inestimable d’informations pour les services de renseignement chinois.

Plusieurs pays ont déjà entièrement banni Huawei et ZTE et interdit leurs opérateurs téléphoniques d’installer les équipements de ces deux constructeurs. Le dernier en date est la Suède, qui a annoncé l’interdiction le 20 octobre dernier. Les États-Unis ont pris des mesures encore plus strictes, en interdisant toute entreprise du pays de commercer avec Huawei en leur vendant du matériel. De son côté, la France n’a pas interdit les équipements de Huawei pour les installations 5G actuelles, mais informe les opérateurs qu’ils ne seront plus autorisés à les utiliser à partir de 2028.

Le gouvernement chinois se défend d’utiliser Huawei et ZTE pour espionner les pays occidentaux, qu’il accuse de racisme anti-chinois, alors que les relations commerciales entre le géant asiatique et l’occident sont d’une importance capitale pour relancer l’économie chinoise.

Certains observateurs s’étonnent aussi que les gouvernements européens soient particulièrement peureux face à la Chine pour leurs données, alors qu’ils ouvrent grand leurs portes aux entreprises américaines comme Google, Facebook ou Apple, dont la gestion des données d’utilisateurs privées est aussi sévèrement critiquée, en particulier depuis les révélations du lanceur d’alerte Edward Snowden en 2013 sur la collecte de donnée à grande échelle par l’administration américaine NSA.

A lire sur le même sujet

Le Monde (20/10/2020) : 5G : la Suède bannit à son tour les équipements des chinois Huawei et ZTE

Capital (06/07/2020) : 5G : pas de « bannissement total » pour Huawei, mais des restrictions

Phonandroid.com (10/08/2020) : Trump a gagné : Huawei arrête la production de smartphones Kirin le 15 septembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s