Le Goncourt des lycéens est décerné à Djaïli Amadou Amal pour Les Impatientes

Pour l’écrivaine camerounaise, ce prix « représente tout simplement l’espoir d’un lendemain meilleur ».

A1A2B1B2C1C2

Tous les ans depuis 1988, 2000 lycéens entre 15 et 18 ans donnent le « prix Goncourt des lycéens » au meilleur roman. Cette année, le 2 décembre, le roman Les Impatientes de l’écrivain camerounaise Djaïla Amadou Amal a reçu le prix. Le roman est l’histoire de trois femmes camerounaises face à la violence : polygamie, viol et mariage forcé sont les thèmes du roman. Pour Clémence Nominé, présidente du jury, « le jury a été sensible à son sujet fort et important ».

Pour Djaïla Amadou Amal, le prix est « l’espoir d’un lendemain meilleur » : avec le Goncourt des lycéens, plus de personnes vont lire le roman et connaître la condition des femmes au Cameroun.


Djaïla Amadou Amal ©Garitan CC BY-SA 3.0

« Les lycéens le choisissent […] c’est tout simplement qu’ils ont été très sensibles au message. Cela représente tout simplement l’espoir d’un lendemain meilleur »

Djaïla Amadou Amal, le 2 décembre 2020

A lire sur le même sujet

France Info (02/12/2020) : Djaïli Amadou Amal, prix Goncourt des lycéens : « C’est une nouvelle vie d’auteure et d’activiste » qui commence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s