Fichiers de police : en France, « Big Brother is watching you » ?

La police française est désormais autorisée à enregistrer les opinions politiques, la religion et les activités syndicales des personnes surveillées.

A1A2B1B2C1C2

La France devient-elle comme le monde décrit par Georges Orwell dans 1984 ? Dans son roman, la liberté d’expression n’existe pas, car toute pensée est surveillée par l’État : opinions politiques, croyances religieuses, état de santé, photos privées… Des données que la police française est maintenant aussi autorisée à enregistrer. Le Conseil d’État (plus haut tribunal administratif du pays) a jugé, lundi 4 janvier, que l’enregistrement de ces données était légal, malgré la plainte des associations de défense des droits humains et de protection de la vie privée.

Le Covid-19 prend une grande place dans l’actualité en France, mais la nouvelle de l’élargissement des fichiers de police a quand même fait réagir de nombreux Français, qui appellent à manifester samedi prochain pour lutter contre cette dérive autoritaire du gouvernement. Déjà en 2008, après des manifestations importantes, le gouvernement avait décidé de ne pas mette en place le fichier Edvige, qui devait enregistrer l’activité politique et syndicale des personnes surveillées. Les manifestants espèrent cette année une décision similaire du gouvernement.


A lire sur le même sujet

Le Monde (05/01/2021) : Le Conseil d’Etat autorise l’élargissement des fichiers de police


Fiche élève B2/C1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s