La voiture électrique en plein essor

Le secteur automobile est en pleine mutation, les moteurs essence et diesel pourraient bientôt disparaître.


A1A1A1A1A1

C’est un fait aujourd’hui indiscutable : le transport routier contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre, en particulier de dioxyde de carbone, et donc au réchauffement climatique. Pour lutter contre cette catastrophe à venir, une des solutions envisagées est de renoncer au moteur traditionnel, diesel ou essence, particulièrement polluants pour l’atmosphère. En remplacement, l’alternative qui semble se profiler pour les décennies à venir est le moteur électrique.

Certains pays s’y sont déjà mis. C’est notamment le cas de la Norvège, où en 2020 plus de 50 % des véhicules vendus étaient électriques. De tels taux ne sont pas encore atteints en France, mais le pays devrait y venir assez rapidement, car la France prévoit d’interdire complètement la vente de voitures essence ou diesel à l’horizon 2040.

Pour passer ce tournant technologique, les constructeurs automobiles s’adaptent, eux aussi. Par exemple, la firme américaine General Motors, un des plus grands constructeurs automobiles au monde, vient d’annoncer jeudi 28 janvier qu’elle ne construirait plus aucune voiture diesel ou essence d’ici 2035. Les constructeurs français ont aussi commencé leur transition. Renault a annoncé récemment, le 14 janvier dernier, vouloir transformer son catalogue et ne proposer que des véhicules à moteur électrique ou à moteur hybride d’ici 2025.

Le succès des voitures électriques se comprend au vu des avantages environnementaux qu’elles offrent, en plus des avantages économiques (recharger sa voiture à l’électricité revient moins cher que l’essence, et l’entretien du moteur électrique est aussi beaucoup plus simple que celui d’un moteur thermique). Mais les technologies actuellement employées devront encore progresser sur d’autres aspects : la batterie des voitures électriques reste leur grand point faible. En plus d’une autonomie relativement limitée comparée à un plein de carburant classique, la durée de vie de ces batteries est elle est aussi moindre. Elles sont à remplacer régulièrement, onéreuses, et le recyclage des batteries usagées pose d’autres problèmes environnementaux.


A lire sur le même sujet

Futura Sciences (01/11/2020) : Les avantages et inconvénients de la voiture électrique

Sciences et Avenir (05/01/2021) : La Norvège premier pays à passer le cap des 50% de voitures électriques vendues

France Info (14/01/2021) : Automobile : la nouvelle stratégie de Renault

Le Monde (29/01/2021) : General Motors ambitionne de ne plus vendre de voitures diesel ou essence d’ici à 2035

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s