Zoom, Skype, Teams… pourquoi la vidéoconférence nous fatigue ?

Les outils de communication en ligne fatiguent le cerveau.


A1A1A1A1A1

Avec le coronavirus, la communication a changé ces derniers mois. Les visioconférences sont obligatoires au travail, les cours d’université sont en ligne, et les rencontres familiales et amicales aussi. Les applications de communication vidéo sont nombreuses : Zoom, Teams, Skype… Elles proposent des échanges en ligne avec conversation audio, partage de vidéo et chat.

Mais l’utilisation de ces applications cause souvent une fatigue importante. En effet, en plus des problèmes aux yeux, la communication en ligne demande une concentration plus importante. Premièrement, la communication non-verbale est absente. Deuxièmement, la communication en ligne est souvent limitée par des problèmes techniques : un son de mauvaise qualité, une image floue ou des messages qui dérangent les échanges. Enfin, pendant une conférence en ligne, il est impossible de regarder l’autre personne dans les yeux. Cela rend aussi la communication plus difficile.

Une discussion en ligne est donc fatigante. La solution ? Faire beaucoup de pauses … et attendre le retour de la « vie normale » !


À lire sur le même sujet

France Info (08/02/2021) : Pourquoi la visioconférence met-elle notre cerveau K.-O. (et comment riposter) ?

Fiche élève A2/B1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s