Tatouages : un art ou une mode dangereuse pour la santé ?

La pratique du tatouage augmente en France. L’association UFC Que Choisir met en garde contre des encres toxiques.


A1A1A1A1A1

©Tatoo Studio CC BY 2.0

La mode du tatouage est en augmentation en France. Environ un adulte sur cinq est tatoué aujourd’hui dans le pays. Et 80 % des jeunes entre 18 et 24 ans pensent que le tatouage est un art.

Des choix esthétiques en évolution

Le tatouage lui-même a ses modes. Le cœur transpercé d’une flèche ou l’ancre de marin sur l’épaule n’ont plus de succès : aujourd’hui, on préfère des tatouages bien différents. Les salons de tatouage ont beaucoup de demandes pour des « grandes pièces » (des tatouages sur une grande surface corporelle, comme un bras ou une jambe entière). Et les motifs choisis sont souvent fins, légers, féminins. D’ailleurs, en France, les femmes se font plus tatouer que les hommes (20 % des Françaises ont un tatouage et 16 % des Français seulement).

Une pratique socialement peu acceptée

Les Français choisissent souvent une partie du corps discrète pour le tatouage, pour pouvoir le cacher. Car le tatouage n’est pas toujours bien accepté par la société. En effet, il est plus difficile de trouver un travail quand on a un tatouage visible, par exemple sur le visage. Si les tatouages sont extrêmes, c’est encore plus difficile : par exemple, ce Français intégralement tatoué, professeur dans une école maternelle, reçoit souvent des lettres de parents d’élèves de l’école lui expliquant qu’il fait peur aux enfants.

Un danger pour la santé ?

Faire un tatouage n’est pas dangereux (les aiguilles sont stériles et à usage unique et les tatoueurs suivent une formation obligatoire), mais il peut avoir des conséquences à long terme. Une enquête de l’association UFC-Que Choisir montre que 75 % des encres de tatouage en France contiennent des produits chimiques dangereux pour la santé : des colorants interdits ou des produits cancérogènes. L’association « appelle les candidats au tatouage à la plus grande vigilance ».


À lire sur le même sujet

France Info (18/02/2021) : Tatouages : les trois quarts des encres les plus utilisées en France présentent un risque sanitaire élevé, alerte l’UFC-Que Choisir

France Info (22/09/2020) : Intégralement tatoué, et professeur des écoles : « En classe, il n’y a jamais eu aucun souci »

France Bleu (15/02/2019) : Le tatouage a-t-il la cote en France ?


Fiche élève B1/B2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s