Forte chute de la natalité en France

Le contexte sanitaire et économique explique cette diminution importante du nombre de nouveaux-nés dans les maternités françaises.


A1A1A1A1A1

Neuf mois après le premier confinement à cause du covid-19 (commencé le 17 mars 2020), on peut voir une conséquence de la crise : l’évolution de la natalité en France. En janvier 2020, 62 180 bébés sont nés dans le pays. En janvier 2021, seulement 53 900 bébés sont nés, c’est-à-dire 13 % de moins qu’en 2020.

Il est assez facile d’expliquer cette forte diminution : la crise et ses conséquences économiques font peur aux familles françaises. Certains parents ont choisi d’attendre pour avoir un enfant. C’est un phénomène déjà observé pendant des crises passées : après la grande récession de 1929 ou après le choc pétrolier de 1973, la natalité a aussi fortement baissé.

Mais quelle sera la situation après la crise du coronavirus ? Les familles ont reporté leur projet d’enfant, et les bébés vont peut-être naître après la crise. Mais si la natalité augmente un peu après la crise, cela ne changera la tendance en France : la natalité est en baisse depuis environ dix ans.


À lire sur le même sujet

Le Monde (26/02/2021) : Neuf mois après le confinement, une baisse historique des naissances en France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s