Forte chute de la natalité en France

Le contexte sanitaire et économique explique cette diminution importante du nombre de nouveaux-nés dans les maternités françaises.


A1A1A1A1A1

Neuf mois après le premier confinement à cause de la crise du covid-19, mis en place le 17 mars 2020, une des conséquences de la situation sanitaire a été mesurée en de janvier 2021 : l’évolution de la natalité en France. En janvier 2020, 62 180 bébés étaient nés dans le pays. En janvier 2021, seulement 53 900 naissances ont été enregistrées, soit 13 % de moins que l’année précédente.

Cette forte baisse s’explique assez facilement : la crise sanitaire et ses conséquences économiques futures font peur aux familles françaises, et certaines ont donc choisi de reporter leur projet d’avoir un enfant, en attendant un contexte meilleur. C’est un phénomène déjà observé dans les pays occidentaux pendant des crises passées : après la grande récession de 1929 ou après le choc pétrolier de 1973, la natalité avait aussi fortement baissé.

Mais quelle sera la situation quand la crise du coronavirus sera passée ? Les familles ont probablement juste reporté leur projet d’enfant, et les naissances auront peut-être lieu une fois la crise terminée. Cependant, cette reprise de la natalité prévue après la crise ne permettra probablement pas d’inverser la tendance de la natalité en France, en baisse constante depuis une dizaine d’années.


À lire sur le même sujet

Le Monde (26/02/2021) : Neuf mois après le confinement, une baisse historique des naissances en France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s