Ikea devant les tribunaux

Le procès d’Ikea pour espionnage de ses salariés commence aujourd’hui


A1A1A1A1A1

La filiale française du groupe suédois du meuble Ikea est face à la justice, pour une affaire découverte en 2012 : l’entreprise avait un système d’espionnage de ses salariés.

Une entreprise privée de surveillance et des ex-policiers auraient été recrutés par Ikea pour informer la direction de la vie privée de certains employés. Informations judiciaires, comptes en banque, habitudes de vie… des informations strictement privées, mais qu’Ikea aurait utilisées pour contrôler les employés revendicatifs ou syndicalistes, et pour les renvoyer s’ils étaient trop différents de l’employé modèle de l’entreprise.

Ikea risque 3,75 millions d’euros d’amende, mais les anciens responsables de l’entreprise pourraient aussi être condamnés à des peines allant jusqu’à 10 ans de prison.

Ikea n’est pas la première entreprise à avoir essayé de surveiller ses salariés. Avec les nouvelles technologies dans le monde du travail, nombreux sont les grands groupes qui contrôlent leurs employés : suivi des pages internet vues au travail, biométrie pour vérifier la présence, caméras, puces connectées…


À lire sur le même sujet

France Info (22/03/2021) : Ikea France jugé pour avoir mis en place un « système d’espionnage » de ses salariés

La Tribune (20/03/2021) : Salariés espionnés : l’affaire Ikea n’est pas une première, loin de là

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s